Blog

Le soja : bon ou mauvais pour la santé ?

Cultivé en Asie depuis 3000 ans av. J.-C, le soja arrive en France dans le début des années 90. Il s’agit d’une légumineuse se présentant sous la forme de graines contenues dans des gousses, comme des haricots. On le retrouve maintenant de plus en plus dans les rayons bios des magasins, et aussi dans de nombreuses recettes. L’engouement pour ce nouvel aliment ne cesse ces dernières années de accroître. La question qui se pose est alors de savoir : Le soja est-il bon ou mauvais pour la santé ?

Le soja : est-il bénéfique de le manger en bonne quantité ?

Le soja contient des phyto-œstrogènes, une substance qui se comporte de la même manière que les hormones naturellement contenues dans l’organisme, une fois qu’elle est consommée. Il est ainsi potentiellement dangereux pour la santé de consommer cette légumineuse à très forte dose. Cependant, les seuils critiques ne sont pas facilement atteints, si on s’en sert en tant qu’alimentation quotidienne.

Malgré cela, le soja a de nombreux atouts en matière de nutrition. A titre d’exemple, il a l’avantage de favoriser la digestion des protéines. En le consommant, l’utilisation de l’énergie par les muscles est optimisée grâce à une meilleure assimilation des protéines par le corps.

Le soja fournit également une très bonne qualité biologique de protéines, ce qui convient aux végétariens et végétaliens. Ces protéines fabriquées sont de même niveau que les protéines animales. Ceux-ci ont un effet relaxant sur la membrane des artères. Elles ont également pour effet de diminuer la quantité du cholestérol total ou du mauvais cholestérol dans l’organisme.

Par ailleurs, le soja fournit des graisses d’origine végétale aidant à la prévention des maladies cardio-vasculaires. Il ne contient pas par contre de cholestérol, et aussi malheureusement de fer et de calcium.

Enfin, ce type d’aliment est déconseillé pour les personnes qui risquent d’avoir un cancer du sein.

Remplacer la viande par des steaks de soja : quels avantages ?

 

Le steak de soja est actuellement de plus en plus présent sur le marché. Il s’agit en réalité du tofu transformé, associé avec du basilique ou des herbes, etc. La qualité des protéines qu’il fournit est semblable à celle des viandes. Comme nous l’avons évoqué plus haut, le steak de soja ne fournit aucun fer.  Si vous intégrez ainsi le soja dans votre alimentation pour remplacer les viandes, il faut régulièrement veiller aux taux de fer contenu dans l’organisme.

Sachez également que le soja et la thyroïde ne font pas bon ménage. Il ne faut pas ainsi le consommer dans le cas où vous avez un déficit hormonal au niveau de la thyroïde. Cette légumineuse empêche la production de la thyroxine.

Par ailleurs, le soja fait partie des aliments peu calorique, dans la mesure où il ne dispose que de 20% de graisse insaturée. Selon la manière dont il est consommé, le soja peut être ainsi amaigrissant. Il peut s’utiliser comme un brûleur de graisse efficace.

Il peut se présenter sous différentes formes : le tofu, le tempeh, le lait de soja, les noix de soja. Vous pouvez également prendre sans problème les produits préparés à base de cette légumineuse, tels que les steaks bios, la sauce, etc. Seulement, avant de consommer, il est préférable de vérifier les indications inscrites sur l’emballage concernant les apports en énergie.

Comment cuisiner le soja ?

 

 

Le soja peut se cuisiner de différentes manières. On peut bien l’utiliser dans des recettes traditionnelles. Vous pouvez, par exemple, le cuisiner dans une salade de choux chinois et avocat, dans des pâtes à la carbonara végétal, ou encore dans la mousse au chocolat au tofu soyeux.

Certaines personnes utilisent également les pousses de soja en les sautant à la poêle seul ou avec de le viande ou des légumes. On peut y ajouter de la sauce soja. Pour faire la cuisson du tofu, vous n’avez qu’à le couper en petits dés. Il faut ensuite le faire revenir dans une poêle, en versant un peu d’huile d’olive. Une fois le tofu doré, vous pouvez y ajouter, selon vos goûts, un peu d’ail écrasé ou en poudre, ou pourquoi pas de la sauce soja ?

Vous pouvez également trouver dans des magasins bios des protéines de soja. Il s’agit des protéines texturées fabriquées à partir de farine de soja  et dont on a prélevé l’huile. On les appelle également  « cœur de soja », « éclat de soja » ou encore « perle de soja ». Cuisiner ces protéines consiste à les réhydrater puisqu’ils sont durs et non consommables. Vous pouvez ainsi les intégrer dans vos recettes de bouillon de légumes, ou dans votre recette de bouillon au gingembre et à la sauce soja.

Les vertus du soja sur la ménopause

Dans la plupart des cas, l’apparition de la ménopause se caractérise par les « bouffées de chaleur », autrement dit, une sensation brutale de chaleur intense au niveau du thorax et du visage. Ces malaises sont accompagnés d’une accélération du rythme cardiaque et d’une transpiration.

Dans certains cas, « les bouffées de chaleur » sont associées à des sensations de picotement dans tout le corps. Tout cela a des conséquences sur la qualité du sommeil. L’une des conséquences de ces manifestations, c’est le déséquilibre hormonal dû à la cessation des activités de l’ovaire. C’est pour cette raison que les isoflavones contenus dans le soja, du fait de leur structure, sont considérés comme avantageux.

D’après les études, une femme sur trois, consommant régulièrement le soja ou ses produits dérivés, éprouvent moins de bouffées de chaleur et de sueurs nocturnes. De plus, les isoflavones aident à régler certains problèmes cardiovasculaires, et osseux liés à la ménopause.

Pour conclure, la consommation du soja ne présente aucun risque, à condition de respecter quelques recommandations. Il est bénéfique pour la santé s’il est consommé avec modération. Il est conseillé de l’accompagner avec une alimentation équilibrée et variée. A titre d’exemple, si vous choisissez le tofu, le lait ou le soja en boissons, une tasse ou un verre suffit amplement. Si vous choisissez le fromage au soja, il suffit de prendre 50 grammes en fin de repas.

Sachez qu’il existe également des compléments alimentaires qui contiennent du soja, ou qui ont les mêmes vertus. Mais cette fois, ils sont plus utilisés dans un régime minceur, c’est-à-dire pour perdre du poids. Nombreux sont les modèles disponibles sur le marché actuellement. Il vous suffit de choisir celui qui vous conviendra le mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *